Psychogénéalogie : mémoire de l’arbre

Pourquoi le transgénérationnel.

Nous voudrions attirer votre attention sur ceci:
en nous sortant du cadre individuel, le transgénérationnel nous relie à nos origines, nous aide à retrouver nos racines familiales et culturelles dans une époque où les liens entre les générations ont été rompus et la famille réduite à sa plus simple expression.

La psychogénéalogie permet d’élargir la vision que nous avons de nous-mêmes en nous restituant un sentiment d’appartenance – à une famille, une lignée – sentiment qui nous fait souvent défaut face à une société qui tend vers le planétaire mais qui isole l’individu, le plaçant seul dans le monde, sans passé, face à un destin incertain.
Ce phénomène fait se lever en nous un impératif: témoigner, se souvenir pour transmettre, se retourner vers le passé non par nostalgie, non par crainte du devenir, mais pour être de plein pied dans le présent, conscient de l’héritage du passé et ouvert au futur.

La psychogénéalogie, en nous faisant intégrer les transmissions psychiques propres à nos ancêtres nous fait franchir un pas vers la dimension infinie de l’espèce humaine. Nous abordons là aux rivages du mystère de la vie.
Si je poursuis, sans même le savoir, l’œuvre d’un ancêtre que je n’ai jamais connu, c’est qu’il existe entre lui et moi des liens qui dépassent ma petite personne. L’exploration des transmissions psychiques apporte à ceux qui tentent l’aventure une dimension d’être qui transcende l’individu.

Prendre conscience que l’on porte en soi la “mémoire de l’arbre” c’est-à-dire la trace laissée dans notre psyché par nos ancêtres, n’est pas une mince affaire.
Cela signifie que nous venons poursuivre sur terre un chemin entrepris il y a fort longtemps, depuis l’origine de la lignée sinon de l’homme, et qui va bien au-delà des horizons personnels vers ce que l’on a appelé le “transpersonnel”.

C’est découvrir que chacun d’entre nous se trouve porteur d’un héritage psychique séculaire avec lequel il doit composer, dont il peut utiliser la richesse mais aussi supporter les passifs, résoudre les énigmes, démêler les écheveaux complexes, faits de secrets et de silence, d’amour et de haine, que constituent toute lignée.

C’est entendre que chaque individu est porteur d’un ensemble d’expériences qui constitue le “bagage familial”; celui-ci va lui permettre de faire une expérience particulière de la vie, tout en enrichissant l’héritage, en lui donnant plus de valeur.

Le sentiment d’appartenance dont il est question ici est loin d’être un vain mot, on appartient à une lignée comme on appartient à l’espèce humaine. Riche de ce savoir, la personne se trouve renforcée pour aller vers toujours plus de lumière et de conscience, elle sait qu’elle est, en quelque sorte, accompagnée par ses ancêtres.